Biographie

          Elizabeth Baz, soprano française, est diplômée de la ville de Paris, elle obtient de nombreux prix : DEM de Chant, d’Art Lyrique, d’histoire de la musique, et Prix de Chant du CRR de Paris. C’est auprès de Martine Surais qu’elle débute son apprentissage du chant. Parallèlement, elle suit une formation de trois ans de théâtre musical avec Joëlle Vautier. Elle approfondit ensuite sa technique vocale avec Yves Sotin, Sophie Hervé et Fabrice Dalis.

          Très tôt dans le monde professionnel, Elizabeth chante les oratorios du répertoire sous la direction de Philippe Caillard, notamment le Gallia de Gounod et le Mirjiam’s Siegesgesang de Schubert. S’ensuivent de nombreuses rencontres musicales : la Messe en UT de Beethoven sous la baguette de Dominique Rouits à l’Opéra de Massy, le Stabat Mater de Dvorak dirigé par Bruno Poindefert, le Requiem de Mozart sous la direction de Joachim Leroux, les Cantates 155 et 13 de Bach dirigés par Georges Guillard, Les Litanies à la Vierge de Mozart, sous la direction de Jérôme Kaltenbach et Les Lamentations de Jérémie de Durante, sous la direction d’Oliver Holt. Elle interprète également Hanne dans Les Saisons de Haydn à l’occasion du Mois Molière à Versailles, ainsi que le rôle de La Rose dans Le Pèlerinage de la Rose de Schumann. Elle participe à la création d’opéras-oratorios, notamment celles du compositeur Antoine d’Ormesson, L’Amour de Marie-Madeleine et Et que la nuit commence, sous la baguette de Didier Seutin, ainsi qu’à celles du compositeur Julien Rouquès avec Améria et Le Voyage d’Erydia.

        Passionnée de théâtre, elle investit avec bonheur les répertoires opératique et « opérettique ». Son premier rôle sera celui de Maria dans West Side Story de Bernstein, sous la direction musicale d’Andrée-Claude Brayer et dans une mise en scène de la Compagnie Brozzoni. En 2004, elle est Frasquita dans l’opéra Carmen dirigé par Loïc Mignon. Puis elle incarne Pamina dans deux productions de Die Zauberflöte, entre 2005 et 2006, l’une sous la direction musicale du chef José-André Gendille, l’autre dans une mise en scène de Joëlle Vautier. En 2007 elle fait ses débuts à l’Opéra de Lyon dans le rôle de Rowan de l’opéra Le Petit Ramoneur de Britten mise en scène par Nino D’Introna, sous la direction d’Alan Woodbridge. A l’Opérette, répertoire où elle se sent comme un poisson dans l’eau, elle  incarne Madame Balandard dans Monsieur Choufleuri sous la direction de Gildas Harnois, dans une mise en scène de Baptiste Roussillon, puis le rôle titre dans La Belle Hélène , et Parthénis, avec les Scarabées Bleus. En 2011, elle interprète le rôle de Denise dans Dédé de Christiné dans une mise en scène de Claude Calès, au Théâtre Déjazet. Elle a aussi incarné Pamprinée de l’opéra contemporain Le Muet au Couvent de Komives mis en scène par Catherine Dune.

          De 2014 à 2016 elle rejoint la jeune troupe berlinoise « Die Hauptstadtoper » et chante en allemand les rôles de Suzanna, Zerlina et Despina issus des derniers opéras de Mozart, Figaros Hochzeit, Don Giovanni et Cosi Fan Tutte.

       Toujours en recherche d’une fusion idéale entre musicalité et théâtralité, elle entreprend plusieurs formations  sur le travail d’acteur et sur l’interprétation musicale. Elle a ainsi l’occasion de travailler entre autres avec Alain Garichot, Marie-Ange Todorovitch, Maciej Pikulski. En 2010, dans le cadre d’un stage intensif d’un mois, elle aborde un travail purement théâtral avec la compagnie de théâtre « Le Théâtre du Voyageur » dirigée par Chantal Melior. Cette expérience enthousiasmante marquera ses retrouvailles avec le théâtre.

           Par ailleurs, ses séjours à Berlin lui donnent l’occasion d’aborder le travail de mise en scène. En 2014, elle assiste un jeune metteur en scène diplômé de la « Hochschule für Musik Hanns Eisler » de Berlin, Alexander Scholz, dans son projet L’Histoire du soldat de Stravinsky. Un an plus tard elle met en scène l’opéra The Medium de Menotti avec le jeune pianiste et chef d’orchestre Matthew Toogood. Galvanisée par ces nouvelles expériences artistiques, elle décide de suivre une formation intensive sous la forme d’un master 2 professionnel de mise en scène et dramaturgie à l’Université de Nanterre dont elle sort diplômée avec le mention très bien en juin 2017. Le désir de créer et de diriger des projets théâtraux et/ou musicaux constitue une nouvelle étape sur son chemin artistique.

Curriculum Vitae